vendredi, janvier 06, 2017

Tell me lies about Manchester...

Cabbage ou la nouvelle sensation musicale tout droit sortie de Manchester. Plébiscités par le toujours très clairvoyant (sic) Liam Fray des Courteeners, le quintette de joyeux drilles délivrent aujourd'hui leur premier opus au titre prometteur Young, Dumb and Full Of... . Aussi rafraîchissants que foutraques, ces 12 titres s'inscrivent dans la veine sauvage et hargneuse de groupes tels que Slaves ou The Orwells. Avec leurs riffs de guitare poisseux, leurs mélodies addictives et leur attitude punk voire cracra, Cabbage souffle un vent de fraîcheur (un peu débraillée, certes) dans la scène rock mancunienne et ça fait plutôt plaisir!


-A.

jeudi, janvier 05, 2017

We got style and we got grace, We run wild and never dance alone...

Florilège de photos prises en 2016. 


Ciel nuageux, Tours.


Fleur nommée Brigitte Bardot au Jardin du Thabor, Rennes.


Saint-Malo.


Ecran géant pendant le concert de Robert Plant sur la scène du festival Beauregard, Hérouville Saint-Clair.


La statue "The Kiss" au Mémorial de Caen.


Ecran géant pendant le concert de PJ Harvey au festival Beauregard, Hérouville-Saint-Clair.


Le vinyle fraîchement acquis de Everything You've Come To Expect des Last Shadow Puppets.



Main Street U.S.A à Disneyland Paris.


La Manche vue du passage menant au Musée Christian Dior, Granville.


Station de tramway Parc de Saint Cloud pendant le festival Rock en Seine, Paris.


Ecran géant pendant le concert d'Iggy Pop sur la scène du festival Rock en Seine, Paris.


Alison Mosshart et Jamie Hince de The Kills pendant "Monkey 23" au festival Be-Bop, Le Mans.


Liam Fray des Courteeners à la Maroquinerie, Paris.


mercredi, janvier 04, 2017

"But what drove Oscar wild?"










Journée consacrée à l'exposition sur l'extraordinaire Oscar Wilde "l'Impertinent Absolu" au Petit Palais. L'occasion également de faire quelques clichés sur le pont Alexandre III, dans le 8ème arrondissement de Paris. . Janvier 2017.
Photos personnelles non retouchées pour capter au mieux l'atmosphère hivernale.

samedi, décembre 31, 2016

While animals they do/ Never wonder why/ Just to do what they goddamn do...

La fin d'année approchant (enfin?), le bilan annuel des sorties musicales s'impose. J'ai sélectionné dans les albums parus cette année mes favoris ou du moins ceux d'artistes que j'affectionne. Par conséquent, ce bilan n'est pas complet et ultra personnel (aka pas du tout objectif^^) :

Commençons avec les deux meilleurs albums à mes yeux, deux car impossible de les départager! Il s'agit du Post Pop Depression de l'icône absolue Iggy Pop accompagné du non moins charismatique Josh Homme et ses compères (chronique ici) et du Everything You've Come To Expect des Last Shadow Puppets, magique et entêtant à souhait (chronique ici)!



S'ensuivent mes coups de cœur, tantôt prévisibles tantôt délectables puisqu'inattendus. Au programme la reine incontestée PJ Harvey, le duo incendiaire des Kills, les excellents Rival Sons et Kings of Leon, mes chouchous les Courteeners ainsi que les petits prodiges Peter Doherty et Jamie T:


  • The Hope Six Demolition Project, PJ Harvey sorti le 15 avril.
  • Ash & Ice de The Kills, sorti le 3 juin (chronique ici).
  • Hollow Bones de Rival Sons, sorti le 10 juin.
  • Walls de Kings Of Leon, sorti le 14 octobre (chronique ici).
  • Mapping The Rendezvous de Courteeners, sorti le 28 octobre.
  • Hamburg Demonstrations de Peter Doherty, sorti le 2 décembre.
  • Trick de Jamie T, sorti le 2 septembre.

Pas loin des favoris, on retrouve les valeurs sûres. Entre monstres sacrés (2 d'entre eux ont élégamment tiré leur révérence avec des albums somptueux) et phénomènes plus récents mais néanmoins brillants:

  • Blackstar de David Bowie, sorti le 6 janvier (chronique ici).
  • Emotional Mugger de Ty Segall, sorti le 22 janvier
  • Victorious de Wolfmother, sorti le 19 février.
  • These People de Richard Ashcroft, sorti le 20 mai.
  • Earth et Peace Trail de Neil Young, sortis le 17 juin et le 9 décembre.
  • The Bride de Bat For Lashes, sorti le 1er juillet.

  • We're All Somebody From Somewhere de Steven Tyler, sorti le 15 juillet.
  • Skeleton Tree de Nick Cave & The Bad Seeds, sorti le 9 septembre.
  • Head Carrier de Pixies, sorti le 30 septembre.
  • You Want It Darker de Leonard Cohen, sorti le 21 octobre.
  • Blue & Lonesome de The Rolling Stones, sorti le 2 décembre.

La découverte de (nouveaux) groupes, le redressement dans le droit chemin de certains ou le parti pris d'autres le temps d'un album constituent les belles surprises de l'année. Mention spéciale aux Français de La Femme qui ont, à ma plus grande surprise, fabuleusement surpassé leur génial premier opus!


  • Weekend Man de Royal Republic, sorti le 26 février.
  • A Moon Shaped Pool de Radiohead, sorti le 8 mai.
  • The Getaway des Red Hot Chili Peppers, sorti le 17 juin.
  • Mystère de La Femme, sorti le 2 septembre (chronique ici).
  • Adore Life de Savages, sorti le 22 janvier.
  • Total Deprivity de The Veils, sorti le 26 août.
  • Lady in Gold de Blues Pills, sorti le 5 août.

Tandis que de nouveaux groupes ont émergé et donnent le maximum d'espoir pour l'avenir, d'autres ont su transformer l'essai en délivrant le redouté second album:


  • The Ride de Catfish & The Bottlemen, sorti le 27 mai.
  • Blossoms de Blossoms, sorti le 5 août.
  • Wild World de Bastille, sorti le 9 septembre.
  • Take Control de Slaves, sorti le 30 septembre.
  • Femejism de Deap Vally, sorti le 16 septembre.
  • Alas Salvation de Yak, sorti le 13 mai.
  • Brilliant Sanity de Teleman, sorti le 8 avril.

Enfin, les albums ni excellents ni ratés pour lesquels je suis indécise puisqu'ils regorgent de très bonnes chansons comme de titres fades. La catégorie des mitigés en somme...


  • Strange Little Birds de Garbage, sorti le 10 juin.
  • Ellipsis de Biffy Clyro, sorti le 8 juillet.
  • Gameshow de Two Door Cinema Club, sorti le 14 octobre.
  • Anarchytecture de Skunk Anansie, sorti le 15 janvier.
  • Curve of the Earth de Mystery Jets, sorti le 22 janvier.
  • Night Thoughts de Suede, sorti le 22 janvier.
  • Summer 08 de Metronomy, sorti le 1er juillet
  • Distance Inbetween de The Coral, sorti le 4 mars.

Le récapitulatif des concerts qui ont ponctué l'année (du moins la mienne):
  • Rover @ Le Temps Machine (Tours) le 28 janvier.
  • Feu! Chatterton @ Le Temps Machine (Tours) le 14 février.
  • Rover @ Le Cabaret Botanique (Rennes) le 23 avril.
  • Beauregard (Hérouville Saint-Clair), les 2 et 3 juillet avec The Horrors, Brigitte, Robert Plant, The Kills, Lou Doillon, PJ Harvey,... (chroniques ici et )
  • Rock en Seine (Saint-Cloud, Paris) les 26, 27 et 28 août avec Slaves, Bastille, Two Door Cinema Club, The Last Shadow Puppets, La Femme, L7, Wolfmother, Blues Pills, Foals, Iggy Pop, Editors,... (chroniques ici, et)
  • La Femme + Papooz @ Le Temps Machine (Tours) le 7 octobre.
  • The Kills @ Be Bop Festival (Le Mans) le 12 novembre.
  • Courteeners @ La Maroquinerie (Paris) le 18 décembre.

Pour les plus avides de nouveautés/dénicheurs de talents/curieux, je vous conseille vivement la récap de l'année dans le Rock&Folk n°593 de janvier 2017 (Les Insus en couverture) dans lequel figurent de nombreux albums que je n'ai malheureusement pas eu de le temps d'écouter et dont je n'ai donc pas voulu donné  un avis dans le vague (d'où les oublis volontaires). Ma résolution pour l'année prochaine sera donc de tenter de garder le rythme (et espérer tenir mes promesses!). N'hésitez pas, en commentaires, à me signaler des albums que vous auriez trouvé sacrilège de ne pas mentionner!


Artist: https://twitter.com/christhebarker

Enfin, 2016 promettait d'être douce mais s'est avérée être l'une des pires années en termes de disparition et autres événements déprimants... Néanmoins, comme en atteste ce bilan des sorties musicales, on peut constater qu'il y a eu quelques belles choses et c'est sur celles-ci qu'il faut se concentrer. On souhaite donc qu'en 2017 la musique coule toujours à flot grâce aux petits prodiges de demain, que les concerts soient plus nombreux et nous remplissent toujours plus de joie, que nos héros qui tiennent encore le coup nous donnent un peu d'espoir... Bref, que la musique nous aide, encore et toujours, à surmonter la vie quotidienne, les petits problèmes comme les catastrophes, et que l'on continue d'avancer, mué par la force insufflée par nos icônes qui ont su changer le monde. Sur ces propos quelque peu avisés, je vous souhaite une belle année...and don't forget to keep on rocking

-A.
PS: les plus avisés d'entre vous auront noté l'oubli impardonnable du génial Do Hollywood des Lemon Twigs, je m'en excuse néanmoins!